Exposition temporaire en cours

Robert Capa. Retrospectiva

Du 28 juin au 3 novembre 2019

En décembre 1938 le prestigeux magazine anglais Picture Post publie des images de la Guerre d’Espagne réalisées par Robert Capa, en le proclamant « le plus grand photographe de guerre du monde ». Ses images capturaient, avec chaleur et humour, les joies de la paix.

Le cœur de son travail demeure la photographie de guerre. En plus de documenter la Guerre d’Espagne (1936–1939), Capa a photographié la résistance face à l’invasion japonaise en Chine pendant 1938, allant plus tard couvrir le champ européen de la Seconde Guerre mondiale (1941–1945), la première guerre israélo-arabe (1948), et la guerre d’Indochine (1954). Le 25 mai 1954, il pose le pied sur une mine antipersonnel et meurt à quarante ans.

On connaît surtout Capa pour ses photographies qui immergent le spectateur au cœur de la bataille, mais l’autre versant de ses reportages de guerre documente la souffrance de civils innocents, surtout les enfants. Capa était présent tandis que des bombes tombaient autour du Monde, mais il photographiait rarement les morts ou les blessés graves, centrant davantage son attention sur les survivants, qui continuaient à organiser leur quotidien malgré la destruction et les pertes insoutenables. Le premier sujet de la photographie de guerre de Capa, c’est le triomphe de l’esprit humain sur l’adversité la plus violente.

Richard Whelan

Robert Capa fut l’un des plus grands photographes de guerre, mais il a également photographié plusieurs célébrités, dont vous pourrez voir les portraits dans cette exposition.